Mentions Légales

Communiqué officiel

Communiqué officiel de la direction de l'institut Avicenne ( cours avicenne - conférence avicenne - alumni avicenne) Avis au 17 octobre 2018.

Depuis l’annonce du gouvernement le 18 septembre de vouloir supprimer la PACES et le Numerus Clausus, les rumeurs se font de plus en plus présentes.

Comme toujours Avicenne est au cœur des discussions, vous informe au plus juste en répondant à vos questions :

La PACES va-t’elle vraiment disparaitre ?

Oui cette fois c’est certain. La « première année » va s’appeler « Portail Santé ».

Le Numerus Clausus aussi va disparaitre ? Mais alors il n’y aura plus de sélection pour suivre des études de santé…

Oui, il va bien disparaitre. Le chiffre brut d’étudiant.e.s pris.e.s en deuxième année est remplacé par un Numerus apertus, du latin « ouvert ». L’Agence Régionale de Santé (ARS) va donner aux universités un nombre plancher et un nombre plafond entre lesquels les doyens pourront choisir le nombre d’étudiants admis en deuxième année, avec une relative souplesse impossible auparavant. Comme le souligne un doyen, « Concrètement, s’il nous reste deux-trois étudiants de très bon niveau une fois le chiffre plancher atteint, on pourra les rattraper, alors qu’auparavant nous n’avions aucune marge de manœuvre ». Cette nouvelle régulation n’est pas faite pour augmenter considérablement le nombre de médecin ou professionnel.le.s de santé, mais pour s’adapter aux besoins régionaux de lutte contre les déserts médicaux… le passage en deuxième année sera toujours aussi difficile.

Est-ce que j’aurai le droit de redoubler mon « Portail Santé » comme je pouvais le faire avec la PACES ?

Non, c’est la très grande différence avec la PACES, 70% des étudiant.e.s pourront être admis.e.s en deuxième du concours de leur choix. Si vous n’avez pas eu ma moyenne sur l’ensemble de l’année, vous êtes obligé de vous réorienter vers une licence (L1) de votre choix. Si vous êtes « reçu-collé », c’est-à-dire que vous avez une moyenne générale supérieure à 10/20, mais que votre classement n’est pas suffisant pour atteindre le plancher fixé par l’ARS, vous devez vous réorienter vers une licence scientifique proposée par votre université.

Mais alors, je n’aurais plus qu’une seule chance d’intégrer une deuxième année de santé ?

Oui et non. Oui via le Portail Santé qui, par son intermédiaire, va recruter 70% des étudiant.e.s admis.e.s en deuxième année. Les 30 autres pourcents, seront recrutés via un « Alter-PACES », très probablement comme celui proposé par l’Université Paris Descartes.
Comme nous vous l’avons déjà dit, si vous avez été reçu-collé vous devrez vous réorienter vers une licence scientifique proposée par l’université. Durant cette licence L2 et/ou L3, il vous sera proposé une option « mineure santé » en plus du programme normal de votre licence. Les cours de cette « Mineur Santé », pourraient se dérouler uniquement via un MOOC disponible sur internet. En validant votre licence en plus des cours de cette mineur santé, vous pourrez être admis en deuxième année de santé. D’ailleurs, cet « Alter-PACES » sera aussi accessible aux étudiant.e.s qui ne font pas une licence de sciences mais qui suivent cette mineure santé, ce qui va permettre à un très grand nombre de personnes de pouvoir postuler en deuxième année de santé.

Est-ce que « l’alter-PACES » est un autre concours ?

Oui et non. Non au sens strict car il n’y aura pas d’épreuve comme pour le portail santé. L’admission en deuxième année de santé pourra se faire sur dossier (notes de la L2 et/ou L3) après un entretien de motivation devant un jury de professionnels. Mais les places seront limitées à 30% de la promotion de deuxième année et donc seul.e.s les meilleur.e.s étudiant.e.s seront pris.e.s.